MAISON DU SACRE-COEUR

HISTORIQUE

Ancrée dans une histoire de deux siècles, elle est d’abord le lieu de vie de la congrégation religieuse qui la fonde en mai 1820. Mais ce n’est qu’en 1894 qu’est créée la « Maison du Sacré-Cœur » orphelinat accueillant des jeunes filles. Après la seconde guerre mondiale, la prise en charge de l’enfance en danger devient une priorité et, en juin 1950, l’Etat accorde à l’institution un agrément.

Ce n’est qu’en septembre 1974 qu’elle est habilitée à recevoir 60 mineures âgées de 5 à 16 ans par arrêté préfectoral dans le cadre des articles 375 et suivant du code civil. Quant à la mixité, elle se met en place progressivement au cours de l’année 1985.

En avril 1988, l’association « Maison du Sacré-Cœur » est formée (association loi 1901) et un conseil d’administration est créé. Cette association va gérer l’établissement jusqu’en 2007.

Le 1er août 2008, l’association Jean Cotxet devient l’organisme gestionnaire, et après un travail de réhabilitation de l’intervention éducative, du projet et de l’architecture, l’établissement propose aujourd’hui d’accueillir 77 jeunes de 6 à 21 ans sur 8 lieux de vie sur un site unique de plus de 3 000 m2, avec des espaces extérieurs aménagés, le tout au cœur de Montmartre

LES LIEUX DE VIE

Pour chaque groupe, la prise en charge est assurée par une équipe pluridisciplinaire composée d’un chef de service, d’éducateurs, de surveillants de nuit et d’une maîtresse de maison qui interviennent au quotidien ainsi qu’une équipe paramédicale composée d’une infirmière, de psychologues et d’un pédopsychiatre.

Grâce au travail partagé avec les différents intervenants sociaux, en lien avec les familles, les jeunes peuvent se réconcilier avec leur histoire et pour la grande majorité d’entre eux, envisager un retour dans leur famille. Certains devront être accompagnés jusqu’à leur majorité et au-delà. Les projets individualisés et évolutifs permettent aux jeunes de valoriser leur parcours et d’imaginer un avenir plus serein.

Les groupes de la Maison d’Enfants sont organisés en plusieurs modalités d’accueil selon l’âge et le niveau d’autonomie. Elle a pour but de mieux répondre à la diversité des situations. Toutefois elle peut évoluer au grès des difficultés rencontrées comme nous l’avons déjà fait par le passé.

  • Le groupe A (Pavillon Ward) : 10 jeunes âgés de 15 à 18 ans,

Il prend en compte le besoin naturel d’éloignement des plus jeunes, (des sorties, des transferts et des règles adaptées à leur âge). Il concourt à une préparation particulière à l’autonomie qui précède la majorité.

  • Le groupe B: 10 jeunes âgés de 6 à 18 ans,

Il est situé au 4ème étage du bâtiment central. C’est un groupe dit « vertical », idéal pour accueillir des fratries quand leurs membres ne doivent pas être séparés. Mais il s’adresse aussi à des enfants et adolescents pour qui le changement de groupe peut être plus difficile à gérer sur le plan relationnel ou affectif.

  • le groupe C: 10 jeunes âgés de 12 à 18 ans,

Il est installé au 14 rue Saint Rustique. Une prise en charge spécifique est mise en place en rapport avec leur âge, leur maturité et leur scolarité. L’accent est mis sur un apprentissage à une certaine autonomie, à une compréhension de ce moment difficile que représente la préadolescence, caractérisée souvent par la difficulté à gérer les émotions.

  • les groupes D1 et D2 : 2×10 jeunes âgés de 6 à 12 ans.

Installés respectivement au 5ème et 6ème étage du bâtiment central, les deux groupes de 6 -12 ans prennent en compte les besoins spécifiques de cette tranche d’âge, tant sur le plan des acquisitions, que sur le plan du rythme de vie ou encore sur le plan affectif, à l’écart des préoccupations des plus âgés.

  • le groupe Accueil Séquentiel: 14 jeunes âgés de 6 à 15 ans

Pour l’accueil séquentiel, 14 places ont été ouvertes pour l’accueil d’enfants et d’adolescents entre 6 et 15 ans, en fratrie ou en individuel. Ils sont installés dans un bâtiment appelé « Maison Basse », suffisamment spacieux pour accueillir les 14 jeunes si les circonstances l’obligeaient, mais l’idée est que le groupe compte entre 7 et 10 jeunes simultanément, les autres étant dans leur famille.

  • Les Studios: 6 adolescents et jeunes adultes à partir de 17 ans

L’établissement a ouvert 6 places pour des adolescent(e)s et jeunes adultes de 17 à 21 ans. Il s’agit, comme nous le faisons depuis 2011, de proposer un accueil très individualisé, en véritable studio, avec très peu de collectivité voire pas du tout. Les jeunes y préparent leur sortie du dispositif de protection de l’enfance vers une insertion dans les dispositifs de droit commun. Toutefois, cet accompagnement s’adresse d’abord à des jeunes qui n’ont pas encore acquis tous les outils de l’autonomie et dont la proximité avec l’institution permet de consolider leurs premiers savoir-faire et leur confiance en soi naissante et quelquefois encore fragile.

  • L’Espace Cortot : 7 jeunes âgés de 14 de 14 à 18 ans

Il accueille depuis janvier 2011 exclusivement des garçons parisiens qui, souvent, ont fait l’objet de placements successifs et les ont parfois mis en échec. L’équipe pluriprofessionnelle s’efforce d’offrir un cadre d’accueil solide et stable, permettant de mieux répondre aux troubles de ces adolescents qui présentent souvent une pathologie du lien qu’ils manifestent bruyamment. Le projet, qui se veut très individualisé, propose des possibilités d’autonomie et de socialisation par l’accès à des activités, à des ateliers de médiation et d’expression. Cette prise en charge s’inscrit dans une relative durée (souvent plusieurs années) nécessaire voire indispensable pour réaliser un véritable étayage.

Installé dans un pavillon disposant d’une entrée spécifique au 5 rue Cortot. Accessible depuis la cour de la Maison d’Enfants, cette configuration a permis « des porosités » sur le plan de la réflexion sur des problématiques communes, le partage d’expérience et la mise en place de solidarité qui étaient loin d’être évidentes à la création du service.

Pour l’ensemble des jeunes et des adolescents une attention particulière est portée sur le développement de la confiance en soi pour une meilleure relation à l’autre, une meilleure intégration dans les différents espaces sociaux dans lesquels ils sont amenés à évoluer dès à présent et à l’avenir. C’est dans cette perspectives qu’un certain nombre d’ateliers ont été mis en place (soin du corps, théâtre, arts plastiques, sport) animés tantôt par des professionnels de l’établissement (éducateurs, psychologues), tantôt par des intervenants (comédiens, socio-esthéticienne, éducateur sportif).

Un tel dispositif s’appuie sur des services indispensables à son bon fonctionnement ; les services administratifs et les services généraux.



MAISON DU SACRE-COEUR

12, rue Saint-Rustique
75018 PARIS
Tél. : 01 46 06 41 12
maisondusacrecoeur@jean-cotxet.asso.fr